fbpx

La fameuse monnaie virtuelle dont tout le monde parle, le Bitcoin, a franchi ce mercredi 29 novembre 2017 la barre des 10 000 $. Une hausse conséquente qui mérite un tant soit peu de s’attarder sur le sujet et de revenir en détail sur les spécificités mêmes du Bitcoin. Qu’est-il précisément ? Où et comment l’acheter ? Quels sont les risques éventuels ? J’aborde tous ces points — et bien d’autres — dans cet article.

Contrairement à mon habitude, cet article est assez long. Mais je pense qu’il est nécessaire de prendre le temps de bien comprendre de quoi l’on parle avant d’investir. N’hésitez pas à le lire en plusieurs fois. Vous êtes prêts ? On y va !

Bitcoin ? cryptomonnaies ? Qu’est-ce que c’est ?

Selon Wikipédia, une cryptomonnaie se définit comme ça :

Une cryptomonnaie ou monnaie cryptographique est une monnaie électronique sur un réseau informatique pair à pair ou décentralisée, basée sur les principes de la cryptographie pour valider les transactions et émettre la monnaie elle-même.

Pour faire simple, cela signifie que ce genre de monnaies ne sont régulées par aucune banque centrale. Contrairement à l’Euro ou au Dollar, sa valeur est donc entièrement et uniquement déterminée par le marché : l’offre et la demande.

Cela signifie qu’il n’y a aucune autorité centrale de confiance qui intervient dans la création ou la gestion de cette monnaie. Pour assurer une certaine légitimité lors d’une transaction, celle-ci sera donc vérifiée par tout un réseau de machines personnelles et décentralisées. La Blockchain.

C’est assez complexe à comprendre, même pour moi qui me renseigne pourtant sur le sujet. Si vous voulez comprendre la blockchain, cette petite vidéo est une excellente introduction. Pour en savoir plus, jetez un coup d’œil aux compléments d’information en fin de page.

Et à quoi ça sert ?

La volonté principale de son (ses ?) créateur(s) était avant tout de la rendre décentralisée. Créer une monnaie « saine » dont le cours ne pouvait pas être manipulé à volonté. D’autres avantages étaient également intéressants : inviolabilité de la blockchain (impossible de créer de faux bitcoin), instantanéité des transactions ou encore possibilité de transfert de valeurs à travers le monde entier sans besoin de tiers de confiance.

Cependant, certains problèmes dus à la structure même de la monnaie font que la rapidité des transactions n’est plus ce qu’elle était. Il s’agit d’ailleurs d’un des plus grands challenges du Bitcoin aujourd’hui. Mais pas de panique : des mises à jour du Bitcoin sont possibles et ont d’ailleurs déjà eu lieu. Pour éviter de surcharger cet article, je n’en parlerai pas aujourd’hui. Mais si ça vous intéresse, renseignez-vous sur les notions de soft fork et hard fork.

To the Moon ! 🌝💸

Certaines prédictions désignent un bitcoin à un million de dollars en 2020. C’est-à-dire multiplier sa valeur actuelle par 100, ce qui s’est déjà produit dans son histoire. Donc non, il n’est pas trop tard pour investir, et non 10 000 $ par Bitcoin ce n’est pas cher. Et ce pour une bonne raison : peu importe sa valeur, on peut acheter une fraction de Bitcoin.

Si aujourd’hui vous n’avez que 10 € à investir, pas de soucis : vous achèterez 0,0011 BTC. Nous verrons dans la suite les endroits où acheter selon votre stratégie d’investissement.

Mais alors c’est sans risque ?

Tout investissement comporte des risques, et les cryptomonnaies font probablement partie des plus risquées. Un krach monstrueux est toujours possible. Je n’y crois pas. Mais après tout, ce n’est que mon opinion. Il est plus que probable que le cours du Bitcoin chute, ceux qui croient à une hausse illimitée sont fous. Mais je pense également que ce n’est qu’un problème à court terme.

Je pense que le cours remontera plus haut ensuite, pour atteindre des valeurs que l’on croit impossibles aujourd’hui. Je crois à un Bitcoin à 1 000 000 $ en 2020 (encore une fois, ce n’est que mon opinion). Et donc il ne s’agit que d’être patient selon moi.

Où acheter du bitcoin ?

De nombreuses places de marché sont disponibles, je vais en citer trois et demi dans cet article.

L’interface de Kraken est la plus complète, mais ça la rend complexe pour un néophyte. Leurs frais par transaction sont très faibles. Ce qui est positif. Mais en plus de la complexité de leur interface, leur application mobile n’est vraiment pas au niveau. Option parfaite si vous voulez faire du trading.

Bitfinex possède la plus grande variété de cryptomonnaies dans ma sélection, ainsi qu’une excellente application mobile et des frais attractifs. Cependant, il est uniquement en anglais. Encore une fois pas idéal pour débuter.

Mon préféré ?

Enfin vient Coinbase (lien affilié*). Avec les frais les plus élevés par transaction, c’est pourtant celui que je vais vous conseiller si vous débutez. L’app mobile est d’une simplicité déconcertante et en français. De plus, les frais élevés sont contournables grâce à un petit truc.

Voyez-vous, il est possible d’utiliser votre compte Coinbase sur le site Gdax.comQui est en fait le même outil que Coinbase, son interface attrayante et ses frais en moins. Il est plus compliqué de comprendre comment ça fonctionne, mais lorsque l’on a compris, on peut dire adieu aux frais élevés !

Mon conseil est donc de commencer par se créer un compte sur Coinbase en passant par un lien affilié (comme celui-ci par exemple), qui fera gagner 8 € à la personne affiliée, mais aussi à vous si vous investissez 90 € ou plus. Ce qui couvrira largement les premiers frais de transaction. Ensuite, utilisez votre compte Coinbase sur Gdax afin de profiter de frais réduits. 👍 Autre truc : renflouez votre compte via virement bancaire (sans frais) plus tôt que par carte de crédit (payant). Cela vous fera encore économiser quelques euros.

Bien évidemment, rien ne vous empêche de créer un compte sur les 3 plateformes (sans frais) avant d’investir. Cela vous permettra de voir ce qui vous convient le mieux. Enfin, sachez que personnellement, je continue d’utiliser Coinbase malgré ses frais plus élevés. Rien que par confort et facilité d’utilisation.

Et ensuite ?

Ensuite, il y a plusieurs manières d’investir.

  • Le plus simple : HODL. C’est la manière la plus sûre de ne pas paniquer : acheter, garder, oublier, puis revenir voir dans 3 ans si l’on est riche !

  • Il y a aussi le trader, qui va analyser chaque mouvement, tracer des graphiques, et acheter/vendre selon les mouvements pour du court terme. À moins que vous soyez un expert, je déconseille fortement cette option. Le marché de la crypto est très compliqué à prédire.

  • Une autre option que j’aime bien est celle d’investir avec un objectif précis. Par exemple, imaginons quelqu’un qui veut un iPhone X et possède 1159 €. Bon, soit il l’achète pour être sûr de l’avoir, soit il prend un risque. Investir ce montant (au risque de le perdre) et attendre que son investissement soit multiplié par deux pour vendre tout. Voilà, son iPhone lui aura coûté 0 €.

Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive. Personnellement, j’apprécie celle du « Dollar cost averaging » (expliqué en détail dans le lien, en anglais). J’investis entre 100 € et 200 € tous les mois, sans même regarder le cours. Si ça baisse ? Je ne vends pas. Si ça monte beaucoup ? Je ne vends pas. Je n’ai pas encore réellement réfléchi à un montant limite qui me ferait tout vendre. Cependant si j’ai un jour besoin d’argent, je n’hésiterai pas à vendre.

Après avoir choisi votre manière d’investir, il reste enfin à sécuriser vos cryptomonnaies. Non, elles ne sont pas en sécurité sur les Exchanges.

Sécurisez vos bitcoins !

Un Exchange (Coinbase, Gdax, Kraken, Bitfinex…) n’est pas une banque. Il s’agit d’une entreprise privée qui vous vend des bitcoins ou qui vous achète vos bitcoins au prix du marché.

Dès lors, si vous laissez vos bitcoins sur le portefeuille de cette société, vous n’en êtes pas plus propriétaire que de votre argent sur votre compte en banque classique.

Donc oui, finalement c’est comme une banque… À une différence majeure : si la place de marché fait faillite, vous n’avez AUCUN MOYEN de récupérer ni votre argent ni vos cryptomonnaies. Un compte en banque est garanti par l’état en cas de faillite (à hauteur de 100 000 € par compte, il me semble).

Cependant, il est possible d’être responsable à 100 % de vos bitcoins. De les stocker matériellement chez vous, tout en ayant la possibilité de récupérer vos bitcoins en cas de perte. Il faut utiliser un système de stockage à froid, comme les solutions proposées par l’entreprise française Ledger (lien affilié*).

Je reviendrai en détail sur l’utilisation du Ledger Nano S, que je possède personnellement dans un prochain article.

Complément d’information

Je ne peux que vous recommander l’excellent article de Bob Jouy concernant les cryptomonnaies qui a servi de base à cet article. Bien évidemment, la page Wikipédia sur la blockchain est un incontournable tout comme bitcoin.org (ici) et bitcoin.fr ().

Ensuite, je recommande chaudement les chaînes YouTube de Hasheur et CapetLeVrai ainsi que le projet La Baleine. Enfin, cet article du Crédit Lyonais est assez intéressant également.

Pour des informations régulières sur l’actualité des cryptomonnaies, le Jounal du Coin est un indispensable.

Update : cette vidéo de Capetlevrai est un excellent complément à cet article.

Notez bien

Pour apporter un certain regard critique sur mon raisonnement, je vous propose cette vidéo de Marketing Mania

Avertissement légal :

Tout investissement financier présente un risque non négligeable de perte dont il faut être conscient et qu’il faut accepter pour accéder aux marchés des cryptomonnaies.

Je peux être amené à produire des commentaires d’ordre général qui ne constituent pas des conseils en investissement et ne doivent pas être interprétés comme tels. Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Je décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cet article.

Toute opinion et information publiées sont fournies à titre de commentaire. Je ne peux être tenu responsable de toute perte ou tout dommage qui pourrait résulter de l’utilisation de ces informations qui ne sont pas considérées comme un conseil en investissement financier.

« Je » dans le texte = Denis-Quentin SIMON

Pour faire simple : ne me suivez pas aveuglément et utilisez votre cerveau.

* En savoir plus sur l’affiliation sur mon site en cliquant ici.

(Merci à Vincent pour son coup d’œil sur cet article)


Denis-Q.S.

Ça fait 7 ans que je crée des vidéos, dont 3 sur YouTube. Mon objectif est de vous aider à éviter les erreurs qui m’ont fait perdre près de 5 ans dans l’apprentissage de ma passion.

1 commentaire

Écrire un livre sur le Bitcoin ? | Denis Q.S · 2018-01-17 à 14:38

[…] été étonné (non) par la popularité de mon article sur le Bitcoin. Pas vraiment dû à mes qualités de rédacteur, mais surtout parce que le sujet est brûlant et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *