J’ai découvert Arthur via un ami commun, et il se trouve qu’il a également fait partie de l’aventure Retina Boys. Son travail étant fantastique et étant toujours de bon conseil, j’ai tout de suite eu envie de travailler avec lui. À la création même de ce site, je lui avait proposé de créer un article sur la lumière, mais je n’ai jamais vraiment pris le temps de mettre tout ça en place.

Cette semaine étant une fois de plus l’occasion parfaite de le faire, voici donc une nouvelle introduction à la photographie, mais aussi à la vidéo puisque la lumière est universelle.

– Denis QS.

Aujourd’hui, nous allons apprendre ensemble à connaître, regarder et si tout va bien, maîtriser la lumière. Alors oui, cela va peut-être en étonner quelques-uns, mais avec le temps, la pratique et quelques connaissances, il est possible de maîtriser la lumière, et nous ne parlerons aujourd’hui que de lumière na-tu-relle, en ce qui concerne la lumière artificielle, ce sera l’occasion d’un nouveau passage ici lors d’une V2 !

Introduction

Je vais parler ici de photographie, car c’est un domaine que je connais, mais tous les principes, astuces et autres que nous allons aborder, seront valables en vidéo.

La photographie littéralement parlant, c’est un procédé permettant d’enregistrer l’image d’un objet avec l’aide de lumière, le point principal d’une photo c’est donc la lumière, et c’est le seul élément, qui une fois que vous l’aurez maîtrisé vous permettra de faire des photos de meilleure qualité, en effet, qu’est-ce qui différencie les photos d’un photographe professionnel et celles d’un amateur ?

C’est la qualité de la lumière qui va composer la photo finale : Lumière douce VS lumière dure, lumière directe VS lumière diffuse, lumière réfléchie VS lumière principale, il existe plein de sortes de lumière différentes et nous allons regarder de suite quelques scénarios que l’on peut trouver lors de nos prises de vues en extérieur.

Pour commencer je vais vous livrer un truc de vieux photographe qui m’a été transmis par un Photographe Meilleur Ouvrier de France, utilisez votre main (en position verticale) pour savoir dans quel cas de lumière vous vous trouvez : En la plaçant dans le sens de votre prise de vue, vous saurez donc avant même d’avoir visé avec votre appareil photo, le si les conditions lumineuses sont le plus adaptées et si ce n’est pas le cas, vous saurez comment trouver de meilleures conditions.

Nous retrouvons en dessous de chaque cas le « scénario » d’éclairage qui reflète le mieux les conditions de prise de vue.

1 : la lumière est presque verticale, si nous réalisons une photo dans ces conditions, la personne aura l’ombre de ses sourcils qui sera portée sous ses yeux, lui donnant ainsi des « cernes » sous les yeux.

2 : Lumière directe à 45 °, on remarque qu’un côté est éclairé alors que l’autre est sombre, c’est une lumière typique pour du portrait.

3 : on est sur un éclairage qui vient de derrière, étant en extérieur, le fait d’être « devant » la lumière n’est pas dérangeant, cela donne un look très moderne à vos portraits et se rapproche d’un éclairage dit « Shelter » (je vous laisse Googler ça)

4 : Le GRAND classique du portrait, que ce soit un studio ou en extérieur, le « Rembrandt » une très grande source de lumière venant du côté qui donne une lumière très douce avec un modelé très agréable à l’œil

Avant d’aller plus loin, il me semble important de vous rappeler que l’œil humain reste le meilleur « capteur photo » jamais créé, il se peut donc que vous trouviez des résultats différents entre ce que vous voyez et ce que votre appareil photo capte, en effet si on devait comparer votre œil et votre capteur d’appareil photo, votre œil capte une plage dynamique d’environ 24 EV, quand la dynamique des meilleurs capteurs actuels atteint au mieux 14 EV, ce qui fait une différence considérable entre les différents contrastes de lumière que vous voyez, et ceux que votre appareil photo peut capter, mais encore une fois, avec beaucoup de pratique, vous serez capable de prévoir cela, et d’adapter vos conditions de prise de vues.

Travaux pratiques

    Nous allons attaquer avec probablement la plus belle lumière que vous pouvez avoir chez vous, la lumière de votre fenêtre, en effet celle-ci va laisser rentrer une grande quantité de lumière sur une zone précise et dirigée, nous allons retrouver ici une softbox naturelle.
    Les meilleures conditions de prise de vues seront sur une journée nuageuse (eh oui, la lumière douce qui traverse les nuages offrira un superbe modelé), évitez donc les prises de vues à midi, ou lors des couchers/levers de soleil avec une lumière dure et dirigée qui projettera des ombres très dures et peu agréables à l’œil (sauf recherche artistique particulière).

    Ne vous placez pas trop près de la fenêtre, cela aura pour effet de diminuer les contrastes entre les zones claires et les zones foncées de votre image.

    Nous avons maintenant deux schémas de prise de vues qui s’offrent à nous, dans le sens de la lumière pour retrouver un éclairage type « Shelter » (https://flic.kr/p/o8jVRe) ou bien, en gardant la fenêtre à 90 ° (gauche ou droite selon votre plus beau profil) qui nous offrira une lumière type « Rembrandt » (https://flic.kr/p/VBRxhG)

    En extérieur, on peut avoir tendance à se mettre dans le sens de la lumière pour faire une photo, c’est une pratique très répandue, qui à pour effet d’aveugler les sujets (qui se retrouvent eux face au soleil) et à donner une lumière plate avec des ombres très dures.

    C’est en effet tout le contraire qu’il faut faire, mettez le soleil dans le dos de votre sujet pour réaliser un portrait à contre-jour. Cela peut paraître étonnant à première vue, mais en extérieur, vous n’aurez jamais de résultat plus naturel qu’une photo à contre-jour (partant du principe qu’une zone ombragée n’est pas disponible). Le fait d’avoir le soleil dans le dos de votre sujet va faire un détourage des cheveux naturel. Il vous suffit ensuite de trouver un arrière-plan qui sera de la même densité que votre sujet (quelque chose également en contre-jour) ce qui vous permettra de ne pas avoir un fond « cramé » ou vous évitera d’avoir besoin d’un HDR pour une image avec du détail dans toutes les zones  (https://flic.kr/p/HFgVnm).

    C’est désormais à vous de jouer, sortez vos appareils et faites des photos en essayant les différentes astuces que nous avons pu découvrir ensemble dans cet article. J’attends avec beaucoup d’impatience vos retours, dites-moi dans quels cas vous avez déjà eu du mal à réaliser une photo, et nous ferons au mieux pour y répondre !

    L’espace commentaires est la pour toutes les questions sur les points que j’ai abordées, les petits détails que vous n’auriez pas saisis ou encore pour partager avec les autres vos petites astuces personnelles pour maîtriser la lumière !

    Ce fut un plaisir pour moi d’écrire cet article spécialement pour cette semaine de Noël, et j’espère que nous nous reverrons bientôt, n’hésitez pas à me faire passer vos réalisations sur twitter @LePhotographe_ je serai plus qu’heureux de continuer à partager cette belle passion avec vous !


    LePhotographe_

    Photographe Professionnel depuis plusieurs années, Portraitiste de France 2017 - Passionné par l'image, au service de la communauté.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *